Aller au contenu principal

Kiosque

e-coaching : en un clic, je deviens tonique !

recherche coach désespérément

Si l’on considère les chiffres de la dernière étude du cabinet PricewaterhouseCoopers en 2012, il y aurait à peine 6.9 coachs par million d’habitants… cette raréfaction semble invraisemblable, d’autant plus que ce secteur n’a cessé de progresser ces 20 dernières années. Eclosion de cabinets, écoles spécialisées, diplômes ou certifications en tout genre, le coaching est devenu un métier à part entière, réglementé, s’insinuant dans les sphères professionnelles comme personnelles.

Alors, quand je tape sur mon moteur de recherche « e-coaching » et que je compte plus de 866 000 résultats, je me demande comment faire pour retrouver ces 47 500 coachs réels parmi ces milliers de sites…

En parcourant les pages de ma requête, je découvre que le coaching couvre tous les domaines : développement personnel, bien-être et santé, management et marketing, sans oublier le sport, apanage même du coaching !
Je veux apprendre à jouer au tennis, pas de problème : je dispose d’un coach 24h/24 !
24h/24 ? Alors que ma propre salle de sport n’ouvre que 10h par jour, du lundi au samedi ?  Mais comment est-ce possible ?

mon coach, un ami qui vous veut du bien… à distance

Mon coach de tennis a un prénom, une expérience, un compte paypal aussi ! Il propose de m’accompagner personnellement pendant plusieurs semaines, avec un programme détaillé et planning bien rodé :

  • un emailing chaque matin pour recevoir des conseils nutritionnels adaptés,
  • des liens vidéos pour visionner les bonnes pratiques,
  • des SMS pour me rappeler mon entraînement et l’objectif du jour,
  • un entretien hebdomadaire en web conférence pour partager mes impressions et évaluer mes progrès.

Il me propose donc de me e-coacher ! J’accède à ses conseils quand je veux, où que je sois, depuis mon smartphone, tablette ou PC. Mon coach se digitalise pour être plus présent, plus proche et interactif.

L’encadrement est précis et le prix attractif puisque les forfaits affichent des tarifs 50% moins chers qu’un coaching en face à face. J’ai l’impression que j’ai tout à y gagner. En quelques mois, j’aurai atteint un niveau acceptable à moindre coûts…à condition d’avoir la motivation !

e-coaching ou l’auto-motivation connectée

Pour être sûre de garder le cap, je décide de mettre toutes les chances de mon côté : je télécharge sur mon smartphone des applications qui vont elles-aussi me suivre et m’aider. En plus, mon club de sport en possède une gratuite.

Elle suit la fréquence de mes séances et me suggère de privilégier le cardio pour atteindre l’objectif. Et à ce propos : je me suis moi-même imposé mon objectif !

J’active également une autre application pour compter le nombre de calories dépensées et le nombre de pas écoulés en une journée. Ma balance alimente au quotidien un graphique et m’alerte quand je reprends du poids.

Excessif ? Non, car je n’ai toujours pas acheté mon peignoir connecté ! Je m’auto-motive, je m’auto e-coach. Mon bien-être et ma santé sont suivis, chaque jour, à la minute près. Et j’en parle autour de moi !

« C’est pas dangereux ? »

C’est la première question que l’on me pose. Malgré tous ces indicateurs, ces graphiques : qui, en dehors de moi, s’assure que je suis le bon programme ? C'est-à-dire, le programme le mieux adapté à mon état physique réel.

Le marché est en pleine expansion : en 2018, 50% des utilisateurs auront téléchargé une application santé. Alors que je parlais de réglementation au début de ce billet, je constate que le coaching digitalisé se vit en toute liberté, surtout pour l’utilisateur. Sauf quand, certains acteurs hospitaliers se mobilisent, enfin, et redonnent tout son sens au coaching avec des projets tels que Anode.

Mon coach de tennis n’a qu’à bien se tenir !

Gisèle

Source : orange-business.com

crédit photo : © pichetw - Fotolia.com

* extrait de http://www.mesacosan.com/bien-etre-en-entreprisepourquoi-je-crois-au-coaching-en-entreprise-a2138.html

Dates de publication:  05/09/2014

Commentaires

Portrait de alex56k

Non au e-coching !

Portrait de Lab'Orantin

Le dim, 07/09/2014 - 19:28, alex56k a dit :

Non au e-coching !

le e-coaching est une nouvelle niche techno/market qui peut effectivement avoir des effets pervers sur de nombreux aspects.. et rendre plutôt les coachés..."scotchés" à leur smart smiley rien de mieux que de rompre cet isolement et se rapprocher des milieux associatifs et sportifs pour bénéficier des meilleurs conseils et pratiques.. et si pas possible passer par les forums spécialisés..et enfin peut-être compléter le travail par une petite appli mais pas invasive smiley

Portrait de Facedecitron

Ce marché semble bien parti pour marcher. Mais pour durer ? J'en doute, quand on voit l'échec des montres connectées et tous ces accessoires conçus dans le même esprit. Enfin je pars de mon propre constat, car jusqu'à présent je n'ai pas vu grand monde se balader avec ce genre d'accesssoire au poignet.( Je ne sais pas si c'est général ou isolé). Après, l'explication réside aussi peut être dans le porte monnaie des Français : il est vide, et toutes ces offres qui pourraient pourtant en intéresser plus d'un ne sont pas encore assez accessibles à la majorité.

Portrait de catala

me coatch moi meme

Portrait de Luc.S

Perso je préfère le contact physique si je devais utiliser un coach et non une application.

Portrait de david89mac

Quand nous avons eu le rendez-vous e-santé avec le lab'orange, nous avions testé T-santé et l'application coach form, mais bien sûr, si on ne veut pas faire d'exercice, on n'en fera pas même si l'appli envoies une push notification. À mon avis les bracelets sont une mode passagère. Si on ne touche pas au porte-monnaie dans le sens, prouvez-nous que vous faites de l'exercice et on réduira votre cotisation mutuelle de 25%, ça ne marchera pas.

Portrait de Facedecitron

Très juste david89mac, je partage tout à fait cet avis !

Portrait de david89mac

Nous avons pris pour habitude que ce qui touche la santé en France soit remboursé, et les mutuelles nous sollicitent pour nous faire participer à des ateliers qui amélioreront notre santé afin que celles-ci ne remboursent pas de soins "évitables", donc ça coule de source. Le mar, 09/09/2014 - 12:10, Facedecitron a dit :

Très juste david89mac, je partage tout à fait cet avis !

Portrait de Lab'Orantin

suite à cet article, je me suis renseigné sur le sujet et j'ai trouvé ceci pour les aficionados de e-coaching santé/sommeil : http://jawbone.com/store/buy/up24 et côté application un collègue viens de me conseiller / https://play.google.com/store/apps/details?id=com.blogspot.novalabsandro... et vous le sommeil connecté qu'en pensez vous ??

Portrait de david89mac

Les applications de surveillance de sommeil réclame une connexion wifi, et l'appareil doit-être placé sous l'oreiller ! Merci le micro-onde sous la cervelle ! Le mer, 10/09/2014 - 11:34, lab'Orantin a dit :

suite à cet article, je me suis renseigné sur le sujet et j'ai trouvé ceci pour les aficionados de e-coaching santé/sommeil : http://jawbone.com/store/buy/up24 et côté application un collègue viens de me conseiller / https://play.google.com/store/apps/details?id=com.blogspot.novalabsandro... et vous le sommeil connecté qu'en pensez vous ??

Portrait de Col. Lard

Il me propose donc de me e-coacher ! J’accède à ses conseils quand je veux, où que je sois, depuis mon smartphone, tablette ou PC. Mon coach se digitalise pour être plus présent, plus proche et interactif.

Euh, plutôt que de rendre les gens dépendants, je pense qu'il serait plus intéressant de les rendre responsables. C'est le truc qui me sidère, il y aura bientôt créer un coach pour aller aux toilettes ... Se prendre en main ? devenir adulte ? c'est trop difficile ?

Portrait de david89mac

Je rappelle que si on veut être en forme, il suffit de se coucher à des heures régulières et de trouver son heure de réveil idéale en décollant de 15mn jusqu'à la trouver. Puis il y a une hygiène alimentaire au repas du soir pour bien dormir, si on arrêtait de faire n'importe quoi avec notre corps et notre horloge biologique, on n'aurait pas de souci à se faire !

Portrait de Lab'Orantin

Le jeu, 11/09/2014 - 07:54, david89mac a dit :

Je rappelle que si on veut être en forme, il suffit de se coucher à des heures régulières et de trouver son heure de réveil idéale en décollant de 15mn jusqu'à la trouver. Puis il y a une hygiène alimentaire au repas du soir pour bien dormir, si on arrêtait de faire n'importe quoi avec notre corps et notre horloge biologique, on n'aurait pas de souci à se faire !

UN grand MERCI à DAVID89mac qui nous éclaire de sa plume réactionnaire et condescendante au fil de tous les post de ce forum.... être un "explorer" ne serais-ce pas aborder d'autres points de vues élargir ses sources..et non pas toujours vouloir imposer ses idéaux aux autres smiley

Portrait de jp_Geek

quantifiéd self va continuer de progresser. C est une tendance sociétal qu on le veuille ou non

Portrait de david89mac

Le jeu, 11/09/2014 - 15:11, lab'Orantin a dit :

Le jeu, 11/09/2014 - 07:54, david89mac a dit : UN grand MERCI à DAVID89mac qui nous éclaire de sa plume réactionnaire et condescendante au fil de tous les post de ce forum.... être un "explorer" ne serais-ce pas aborder d'autres points de vues élargir ses sources..et non pas toujours vouloir imposer ses idéaux aux autres

Je ne suis pas contre l'ouverture mais il faut juste poser les préalables, et faire un constat, ceux qui vivent en bonne santé sont ceux qui ne sont pas stressés qui ont une nourriture saine et ne sont pas exposés à la pollution. Les personnes qui vivent le plus longtemps le disent, jamais d'excès, des horaires fixes. Le quantified-self reprend exactement cela, il analyse les phases du sommeil et donne les meilleurs créneaux pour le réveil et incite à manger moins de viande de laitage (qui bien que riche en calcium est trop chargé en lactose qui à haute dose est cancérigène) et plus de fruit et légumes ! Et à bouger plus. Mais ce phénomène n'a pas eu besoin de la technologie pour se mettre en place, les femmes ont toujours surveillé leur poids on a toujours pesé les enfants et on a toujours enseigné le sport à l'école et en extra-scolaire, et ça fait 40 ans qu'on dit qu'il faut bouger plus et manger plus de fruits et légumes et moins de viande, ça commence à rentrer dans les mœurs ! Après le quantified-self, je pense que c'est un phénomène de mode poussé par le management et la publicité. Déjà les produits de self coaching et surtout de quantified self ne sont pas facile à utiliser, franchement recharger presque tous les jours son bracelet, dormir avec un truc qui marche en wifi ou bluetooth sous son cerveau, ça ne vous fait pas peur ? Le wifi utilise la même gamme de fréquence que le micro-onde quand même ! Ne pas penser à ces choses-là, c'est juste irresponsable !

Portrait de Alonzo

non