Aller au contenu principal

Kiosque

Orange lance le challenge

A l’occasion du show hello, Orange lance le challenge Datavenue sur le thème des objets connectés et des données en partenariat avec Aleph1, Malakoff Mederic, Mars Petcare, Netatmo, Schneider Electric, Seb, Société Générale et Suez Environnement.

Ce concours, qui se déroule en trois étapes, est ouvert aux écoles, au grand public, aux start-ups, aux développeurs et aux entrepreneurs français, et les invite à imaginer le monde connecté de demain. Avec ce concours, Orange et ses partenaires visent à fédérer un écosystème des objets connectés et du « big data » de premier plan.

le déroulement
Orange et ses partenaires invitent chacun à partager ses idées et ses suggestions sur les services, les objets connectés et les données qui faciliteront notre vie quotidienne autour des cinq univers suivants :

  • le bien-être à la maison, la cuisine, la convivialité ;
  • le bien-être et la santé au travail ;
  • la ville, les transports, l'énergie ;
  • le shopping ;
  • ma forme, mon bien être.

Pour rendre ce challenge le plus concret possible, certains partenaires mettront à la disposition des participants des jeux de données anonymisées, en suivant scrupuleusement leurs règles déontologiques et dans le strict respect des lois sur la protection des données et le respect de la vie privée.

phase 1 : l’appel à idées
Jusqu’au 10 novembre 2014, les étudiants, le grand public et les entrepreneurs sont invités à partager leurs idées et à voter pour celles des autres internautes sur le site du concours imagine.orange.com
Les porteurs des meilleures idées recevront le Bloc, le projecteur vidéo et audio connecté d’Orange, et se verront proposer un accompagnement pour participer à la phase 2 du concours. Chaque semaine, Orange récompensera également les cinq meilleurs contributeurs aux échanges en leur offrant une prise électrique intelligente MyPlug 2.
phase 2 : la mise en scène des concepts
A partir du 7 novembre, les start-ups et les entreprises ayant un concept ou un produit alliant objets connectés et données, et les gagnants de la phase 1 qui le souhaitent, seront invités à  déposer en ligne un dossier technique et une vidéo explicative de leur concept. Les personnes intéressées peuvent d’ores et déjà communiquer leurs coordonnées à l’adresse mail challengedatavenue@list.orange.com , pour qu’Orange puisse les associer au lancement de cette deuxième phase.
Les contributions (dossier technique et vidéo) seront revues par un Jury composé de représentants d’Orange et de ses partenaires. Les meilleures contributions seront diffusées sur le stand d’Orange et de certains de ses partenaires lors de l’événement « Osons la France » dont Orange est partenaire fondateur, du 4 au 7 décembre prochain. La phase 2 du concours est dotée de prix d’un montant global de 40 000 euros qui seront remis aux lauréats le 4 décembre.
phase 3 : le prototypage
Courant décembre, certains participants de la phase 2 seront invités à développer un prototype de leur application s’appuyant sur la plateforme Datavenue, ainsi que les objets et les données sécurisées et anonymisées d’Orange et de ses partenaires.
Pendant cette phase, les experts d’Orange et de ses partenaires apporteront leur support afin d’aider les participants à réaliser leur prototype et de les accompagner le cas échéant dans leur démarche entrepreneuriale (s’il s’agit d’entrepreneurs) ou commerciale (s’il s’agit d’entreprises).
Stéphane Richard, Président Directeur Général d’Orange, a déclaré : « Les données offrent des capacités infinies. Pour inventer de nouveaux services, il faut faire appel à l’imagination et à l’enthousiasme de tous. C’est pourquoi nous lançons un concours d’idées. Et pour rendre ce challenge encore plus ambitieux, nous y associons de nombreux partenaires. L’objectif est d’insuffler un élan collectif autour des objets connectés et de la médiation des données ».

Datavenue, un vecteur d’innovation et de croissance
En lançant le challenge Datavenue, Orange et ses partenaires souhaitent :

  • sensibiliser le grand public sur le potentiel des objets connectés et des données, et sur les opportunités qu’ils présentent en matière de services innovants ;
  • rapprocher l’ensemble des acteurs (fournisseurs d’objets connectés, détenteurs de données, développeurs d’applications, etc.) qui souhaitent participer à la structuration d’un écosystème technique et commercial performant ;
  • proposer aux pouvoirs publics une initiative susceptible de répondre à des problématiques clés telles que la croissance, la compétitivité, le développement durable, et la protection des droits individuels et nationaux.

Pour initier la construction de cet écosystème, Orange met en place Datavenue, une plateforme de services capable de collecter, stocker, agréger et sécuriser les données issues des objets connectés, des données privées anonymisées des entreprises, parmi lesquelles des données opérateur d’Orange, et des données de l’open data. L’accès à cette plateforme sera ouvert aux développeurs courant 2015 via Orange Partner, le programme dédié aux développeurs d’Orange.
Cette plateforme permettra aux acteurs des objets connectés et du « big data » de collaborer, et sera ouverte aux développeurs tiers dans une démarche d’open innovation.

Source : communiqué de presse

Dates de publication:  10/10/2014

Commentaires

Portrait de Lab'Orantin

orange promoteur de l'innovation...tout à fait en accord avec cette démarche et l'ouverture de ce challenge à tous.. j'en fait part à tous mes amis MAKER de suite (gtr)

Portrait de catala

orange toujours a la pointe de l inoovation bravo

Portrait de jp_Geek

La démarche data.gouv.fr fait des emules ....

Portrait de nicolo

Une initiative pleine de promesses, Orange toujours à la pointe de l'innovation. On ne peut que se réjouir que la vitesse d'évolution et de force de proposition pour la création de nouveaux services aillent aussi vite que l'évolution des micros processeurs des ordinateurs. Orange number one

Portrait de david89mac

Dan la première partie, je lis 3 fois bien-être. C'est donc le cœur du marché. A-t-on besoin de ces objets pour être bien ? Il y a un réel marché sur le recul et la gestion des données personnelles. D'ailleurs c'est un peu nous revendre nos propres données, puisque ces objets sont des capteurs qui traquent nos données et qu'elles débouchent sur des propositions commerciales ciblées. En gros, tu fais de l'hypertension, on te fait payer pour des recettes qui vont tenter de faire diminuer ta tension... C'est malin !

Portrait de jp_Geek

J'avais meme lu et vu sur BFM business qu'une société US (je ne me rappelle plus le nom) achete tes données personnelles à rasion de 70 $/mois !

Portrait de david89mac

Désormais lors des mises à jour d'appli, il y a une clause d'acceptation du traitement des données personnelles. Si on refuse, on ne peut pas mettre à jour ! Où est le choix ? Le sam, 11/10/2014 - 19:15, jp_Geek a dit :

J'avais meme lu et vu sur BFM business qu'une société US (je ne me rappelle plus le nom) achete tes données personnelles à rasion de 70 $/mois !

Portrait de mali999

Une très bonne idée a souligner smiley

Portrait de Alonzo

Trop tard!