Aller au contenu principal

Kiosque

Petite leçon introductive

Le BYOD ne date pas d'hier
Lorsque l'on parle du BYOD, on désigne une pratique qui existe déjà depuis un petit moment mais qui, actuellement, pose question aux dirigeants des entreprises, au point de lui donner un nom. Car enfin, qui n'a jamais emmené au bureau son smartphone, son ordinateur ou, depuis peu, sa tablette, afin d'en user comme outils de travail ? Certains considèrent même que le BYOD existerait depuis près de 30 ans et que la clé USB ou la disquette 5"1/4 seraient les ancêtres de cette pratique actuelle. Le BYOD désigne aussi, plus largement, les nouvelles solutions mobiles permettant d'accéder aux données de l'entreprise. A l'avenir, de nouvelles pratiques émergeront sûrement, telles que  "BYO Data", "Bring your own Application" ou "BYO Cloud"...

Une pratique plébiscitée
Soyons honnête : le BYOD plaît aux utilisateurs. Le matériel informatique dont ils disposent chez eux est souvent nettement plus performant que celui dont ils usent sur leur lieu de travail. La tablette, le smartphone ou l'ordinateur personnels, sont par ailleurs des objets qui créent de l'affectif. Un peu à la manière de l'objet transitionnel auquel s'attache un enfant, l'adulte se promène avec son smartphone ou sa tablette dans lequel tout son petit univers familier se trouve : documents professionnels, agenda, photos de famille, applications utiles, etc. D'autre part, avec l'évolution des outils informatiques, le niveau d'exigence des utilisateurs est monté d'un cran : ils sont alors en droit de pester contre leur session Windows qui met de longues minutes à s'ouvrir et versent une petite larme en songeant à leur tablette qui, elle, s'allume instantanément. Or, satisfaire les utilisateurs, c'est le gage d'une meilleure productivité et de coûts considérablement réduits. Ainsi, une grande société allemande a pu constater une hausse de 15% de ses ventes en 6 mois après avoir équipé 200 de ses commerciaux en tablettes mobiles.

La sécurité : le coeur de la problématique du BYOD
Il y a quelques mois, une étude CISCO révélait que la France était à la traîne par rapport à d'autres pays : le BYOD, pourtant bien implanté dans les mentalités des travailleurs, peinait à être encouragé et favorisé dans les entreprises. En Chine et aux Etats-Unis, plus de 70 % des travailleurs interrogés utilisent leurs terminaux mobiles sur leur lieu de travail (contre 50 % en France). Pourquoi certains dirigeants d'entreprises sont-ils frileux ? Parce que cette pratique peut créer des problèmes de sécurité au sein des services informatiques des sociétés : virus et intrusions sont alors pointés du doigt. Alors, pour éviter tout couac dans les rouages des entreprises, les services ont à se creuser la tête pour sécuriser les données professionnelles sécurisées dans les terminaux personnels des salariés.

Dans le prochain épisode, nous vous présenterons quelques-unes de ces inventions mises en place pour favoriser le phénomène BYOD. Soyez au rendez-vous !

Dates de publication:  27/07/2013

Commentaires

Portrait de karim

On en parle de plus en plus, il est même question de sortir des appareils qui assurent la séparation entre les 2 mondes: travail et privé, et surtout garantir la sécurité des données de l'entreprise! c'est un grand chantier pour intégrer tous les terminaux mobiles dans le monde de l'entreprise, on n'est qu'au début! Perso, je conseille la séparation: un mobile pour la vie privée et un autre pour le travail.

Portrait de fredolerouge

ça pose tout de même certains soucis de confidentialité, puisque en pénétrant la sphère privée, une personne mal intentionnée peut avoir accès à des données qui peuvent être sensibles

Portrait de catala

difusion de virus piratage pas une bonne chose

Portrait de launilule

améliorer la productivité sans presser les salariés, quelle progrès ! mais c'est encore l'entreprise qui est au centre des débats, et le respect de la vie privée, le travail transporté au domicile... attention au dérapage.

Portrait de clio_Td

J'utilise ma tablette gagnée à un concours interne lors de grosses réunions plutot qu'un PC portable.
C'est bien plus pratique :)

Portrait de LaGazelleN

la confidentialité des données a largement été mise à mal avec les périphériques de stockage, l'arrivée d'internet (et de l'adsl). Mais par contre, là ou je tique, c'est plutot dans le fait qu'apporter mon propre périphérique signifie ... rapporter le boulot à la maison.... et qui paye pour l'usure de mon appareil payé avec mes sous ?

Portrait de fredolerouge

effectivement, c'est un autre aspect plutôt négatif

Portrait de manuel06

pourquoi pas à partir du moment ou l'on sécurise accès privé et accès pro, sans possibilité d'intrusion d'un monde à l'autre. souvent il est préférable d'utiliser son propre outil que celui du voisin il en va de même pour un ordinateur ou une tablette.

Portrait de PhilDur

Impossible de poster, alors je peste !
Au bout de 15mn de saisie, la page n'a pu être trouvée Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

Portrait de Alonzo

Merci.